Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sûreté et de la Sécurité

 

Le fabricant finlandais de solution de verrouillage électronique sans batterie, iLOQ poursuit son partenariat avec le champion du monde de Formule 1, Kimi Räikkönen, pour la saison 2021.

Une nouvelle fois donc, le pilote de l'équipe Alfa Romeo Racing Orlen, enfilera son casque, à l’effigie d’iLOQ, lors des entrainements, qui commenceront à Bahreïn, en mars prochain. iLOQ est sponsor de Kimi depuis 2019. Au cours des deux dernières années, iLOQ a maintenu une croissance exponentielle et a étendu ses activités dans de nombreux pays et nouveaux marchés. « Le temps et l'engagement de Kimi pour iLOQ, nous ont aidés à accroître notre visibilité et notre portefeuille clients et partenaires. Il a contribué à renforcer la réputation de notre marque, en tant que leader dans l'industrie de la fermeture électronique. Cette coopération sera bénéfique à la poursuite de notre croissance en dehors de l'Europe, à la réalisation de nos projets d'expansion à l'Est, à l'Ouest et au Moyen-Orient et à la promotion des avantages de nos solutions, à l'échelle mondiale, auprès de nouveaux clients, partenaires et parties prenantes », explique Joni Lampinen, directeur marketing, iLOQ.

 

Spécialiste des technologies de l’information, VFLIT a investi le champ de la sûreté avec le rachat de CTV en 2017 et RSS en janvier 2021. Le développement des protocoles IP, des équipements connectés et des solutions réseaux ou sur le cloud montre pour son président, Dave Lecomte (notre photo), des synergies évidentes. Il a accepté de répondre aux questions de PSM.

  • PSM : Quelle est l’activité de VFLIT ?

Dave Lecomte : Basé dans l’ouest de la France, VFLIT, acronyme de « Vous Faciliter L’IT », est comme son nom l’indique, un groupe régional orienté autour de l’IT. Notre ambition est d’être l’interlocuteur unique des entreprises et des collectivités locales pour tout ce qui concerne les technologies de l’information et de la communication et d’apporter une solution globale et complète. Cela va de métiers purement IT concernant l’infrastructure et la sécurité des réseaux et du cloud, à la gestion de la téléphonie et des applications de gestion paies, comptabilité, gestions commerciale, SIRH... Avec le rachat en 2017 de CTV, spécialiste de l’alarme, du contrôle d’accès, de la vidéo-surveillance et de la vidéoprotection urbaine, nous avons complété et renforcé notre positionnement de marché.

  • PSM : Qui sont vos clients ?

Dave Lecomte : Fortement ancré dans les territoires de l’Ouest et du centre de la France, nous nous adressons aux PME/PMI ainsi qu’aux collectivités locales des régions Bretagne, Centre-Val de Loire et Pays de Loire. Ils trouvent chez nous, un interlocuteur unique, proche de chez eux, qui peut apporter une réponse globale à leurs questionnements autour des technologies de l’information. Nous avons un vrai savoir-faire en vidéoprotection urbaine, puisque nous équipons plus de 120 collectivités locales.

  • PSM : Pourquoi intégrer à vos services des prestations sur des technologies de sûreté ?

Dave Lecomte : Jusqu’à présent, les métiers de l’informatique, des réseaux et de la sûreté étaient très cloisonnés. Or, on se rend compte qu’il y a de plus en plus de convergences : les protocoles IP remplacent de plus en plus les solutions analogiques que ce soit pour la vidéoprotection, les alarmes ou le contrôle d’accès. Les équipements sont aujourd’hui communicants. Les données de sûreté comme les images vidéo ou les droits d’accès sont transportés, stockés sur des serveurs ou sur le cloud, accessibles via des liens internet – avec de légitimes interrogations sur la sécurité des données personnelles en relation avec les exigences du RGPD. […]

  • Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans le prochain PSM, n° 264 (mars-avril 2021).
 

INTEGRATEURS. Nouvelle acquisition pour Eryma


Publié le 23 févr. 2021 10:59:45

 

Eryma, intégrateur en système de sécurité, a finalisé début février l’acquisition du Groupe Grand Sud, spécialisé dans l’installation et la maintenance de solutions de sûreté électronique.

Le Groupe Grand Sud est composé de quatre sociétés : Grand Sud Alarme, Grand Nord Alarme, Grand Sud Automatisme et Grand Sud Télésurveillance. Basées historiquement à Six-Fours-Les-Plages dans le Var, ces sociétés en forte croissance (avoisinant près de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel) ont pour clients des grands comptes, PME/ETI ou encore collectivités publiques. Groupe Grand Sud, dirigé par Sébastien Pettenaro emploie une vingtaine de personnes. Ce rapprochement permet à Eryma, filiale du Groupe Sogetrel, de compléter son offre de service dans la sécurité électronique et de renforcer son réseau d’agences pour être au plus près de ses clients.

© Getty Images

 

FABRICANTS. La Hague choisit Azur Drones


Publié le 23 févr. 2021 10:58:26

 

Les secteurs d’activités, sensibles ou pas, intéressés par les possibilités des drones en matière de sécurité sont de plus en plus nombreux. Un site très sensible, en l’occurrence celui d’Orano La Hague, est désormais sous la surveillance des petits aéronefs d’Azur Drone .

Sur ce site, la sécurité est une préoccupation constante. Surveillé et sécurisé 24h/24, le site est protégé par des équipes d’intervention dédiées et polyvalentes, capables d’intervenir sur tout type d’intervention. « La Hague est un site qui bénéficie d’un haut niveau de protection, avec plus de 500 personnes dédiées à la sûreté et la sécurité, et est en recherche permanente d’amélioration dans ce domaine », explique Emmanuel Vial, responsable du service de protection du Site et de la Matière chez Orano la Hague. Avant d’ajouter : « Le drone offrant des capacités de réactivité et de vision inégalées, nous avons naturellement souhaité expérimenter ce nouvel outil dès que la technologie autonome a permis de simplifier son utilisation. »

C’est vers le Français Azur Drones, et son système Skeyetech, que le site s’est tourné. Déployé depuis quelques semaines dans le cadre d’une phase d’expérimentation, le drone autonome Skeyetech réalise donc quotidiennement des missions de surveillance et d’inspection sur le site de La Hague. Il est opéré directement par les équipes de sécurité, sans formation de télépilote. Grâce à ses capteurs HD optique et thermique, il permet de donner des renseignements précis, de jour comme de nuit.

Gain de temps

Le système Skeyetech offre un gain de temps considérable, notamment pour la surveillance des zones

éloignées ou difficiles d’accès. Il est plus rapide pour les rondes périmétriques (vs rondes pédestres ou véhiculées) et accroit la réactivité lorsqu’une levée de doute est nécessaire. « Le site de La Hague étant étendu sur plus de 300 ha, le drone devrait nous permettre d’augmenter notre réactivité en cas d’événement. Il pourrait également nous permettre d’optimiser l’utilisation de nos équipes, en les allouant à des tâches à forte valeur ajoutée », conclut Emmanuel Vial.

De son côté, Jean-Marc Crépin, président directeur général d’Azur Drones, ajoute : « L’utilisation de notre outil par un site nucléaire majeur est une vraie consécration pour toute l’équipe Azur Drones car cela vient confirmer la maturité de notre système autonome et notre capacité à répondre aux plus hautes exigences en termes de sécurité. »

 

TELESURVEILLEURS. Verisure ouvre 2 nouvelles agences


Publié le 23 févr. 2021 10:57:00

 

Le spécialiste européen de la télésurveillance Verisure vient d’ouvrir deux nouvelles agences. L’une à Brive, le 15 janvier, et l’autre à Limoges, le 1er février. Ces différentes ouvertures seront soutenues par des campagnes de recrutement et de création d’emploi :

  • Limoges : 30 experts sécurité sur l’année 2021 en CDI et plusieurs alternants
  • Brive : 21 experts sécurité sur l’année 2021 en CDI et plusieurs alternants.

Ces ouvertures répondent à de réels besoins. En effet, comme l’explique Gilles Giroud, directeur régional, Verisure France, « contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cambriolages n’ont pas uniquement lieu dans les grandes métropoles mais aussi dans les villes et les zones rurales. C’est donc pour répondre aussi aux besoins de ces populations que nous avons décidé d’ouvrir ces deux nouvelles agences à Brive et à Limoges où nous recrutons. Chez Verisure, nous donnons la chance au plus grand nombre en allant au-delà du diplôme. Ce sont surtout les aptitudes et les compétences des candidats qui feront la différence. »

Depuis maintenant plus de dix ans, Verisure connaît une croissance de 20 % renouvelée chaque année qui se traduit sur son chiffre d’affaires, son portefeuille clients mais aussi sur sa capacité et son engagement à créer de l’emploi en France (750 créations d’emplois depuis 3 ans). Pour accompagner son développement, l’entreprise prévoit de créer 250 emplois en 2021, dans tous ses corps de métiers (activité commerciale, relation client, support technique, télésurveillance).

Photo d’illustration © Getty Images