Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sûreté et de la Sécurité

 

FABRICANTS. La Hague choisit Azur Drones


Publié le 23 févr. 2021 10:58:26

 

Les secteurs d’activités, sensibles ou pas, intéressés par les possibilités des drones en matière de sécurité sont de plus en plus nombreux. Un site très sensible, en l’occurrence celui d’Orano La Hague, est désormais sous la surveillance des petits aéronefs d’Azur Drone .

Sur ce site, la sécurité est une préoccupation constante. Surveillé et sécurisé 24h/24, le site est protégé par des équipes d’intervention dédiées et polyvalentes, capables d’intervenir sur tout type d’intervention. « La Hague est un site qui bénéficie d’un haut niveau de protection, avec plus de 500 personnes dédiées à la sûreté et la sécurité, et est en recherche permanente d’amélioration dans ce domaine », explique Emmanuel Vial, responsable du service de protection du Site et de la Matière chez Orano la Hague. Avant d’ajouter : « Le drone offrant des capacités de réactivité et de vision inégalées, nous avons naturellement souhaité expérimenter ce nouvel outil dès que la technologie autonome a permis de simplifier son utilisation. »

C’est vers le Français Azur Drones, et son système Skeyetech, que le site s’est tourné. Déployé depuis quelques semaines dans le cadre d’une phase d’expérimentation, le drone autonome Skeyetech réalise donc quotidiennement des missions de surveillance et d’inspection sur le site de La Hague. Il est opéré directement par les équipes de sécurité, sans formation de télépilote. Grâce à ses capteurs HD optique et thermique, il permet de donner des renseignements précis, de jour comme de nuit.

Gain de temps

Le système Skeyetech offre un gain de temps considérable, notamment pour la surveillance des zones

éloignées ou difficiles d’accès. Il est plus rapide pour les rondes périmétriques (vs rondes pédestres ou véhiculées) et accroit la réactivité lorsqu’une levée de doute est nécessaire. « Le site de La Hague étant étendu sur plus de 300 ha, le drone devrait nous permettre d’augmenter notre réactivité en cas d’événement. Il pourrait également nous permettre d’optimiser l’utilisation de nos équipes, en les allouant à des tâches à forte valeur ajoutée », conclut Emmanuel Vial.

De son côté, Jean-Marc Crépin, président directeur général d’Azur Drones, ajoute : « L’utilisation de notre outil par un site nucléaire majeur est une vraie consécration pour toute l’équipe Azur Drones car cela vient confirmer la maturité de notre système autonome et notre capacité à répondre aux plus hautes exigences en termes de sécurité. »

 

TELESURVEILLEURS. Verisure ouvre 2 nouvelles agences


Publié le 23 févr. 2021 10:57:00

 

Le spécialiste européen de la télésurveillance Verisure vient d’ouvrir deux nouvelles agences. L’une à Brive, le 15 janvier, et l’autre à Limoges, le 1er février. Ces différentes ouvertures seront soutenues par des campagnes de recrutement et de création d’emploi :

  • Limoges : 30 experts sécurité sur l’année 2021 en CDI et plusieurs alternants
  • Brive : 21 experts sécurité sur l’année 2021 en CDI et plusieurs alternants.

Ces ouvertures répondent à de réels besoins. En effet, comme l’explique Gilles Giroud, directeur régional, Verisure France, « contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cambriolages n’ont pas uniquement lieu dans les grandes métropoles mais aussi dans les villes et les zones rurales. C’est donc pour répondre aussi aux besoins de ces populations que nous avons décidé d’ouvrir ces deux nouvelles agences à Brive et à Limoges où nous recrutons. Chez Verisure, nous donnons la chance au plus grand nombre en allant au-delà du diplôme. Ce sont surtout les aptitudes et les compétences des candidats qui feront la différence. »

Depuis maintenant plus de dix ans, Verisure connaît une croissance de 20 % renouvelée chaque année qui se traduit sur son chiffre d’affaires, son portefeuille clients mais aussi sur sa capacité et son engagement à créer de l’emploi en France (750 créations d’emplois depuis 3 ans). Pour accompagner son développement, l’entreprise prévoit de créer 250 emplois en 2021, dans tous ses corps de métiers (activité commerciale, relation client, support technique, télésurveillance).

Photo d’illustration © Getty Images

 

FABRICANTS. CASD et l’AN2V lancent une formation


Publié le 23 févr. 2021 10:56:46

 

Les VMS sont aujourd’hui au cœur des installations de vidéoprotection. Pour aider leurs utilisateurs à maîtriser ces outils et leurs fonctionnalités, l’AN2V et CASD ont collaboré pour élaborer conjointement un programme de formation destiné aux utilisateurs ou futurs utilisateurs du logiciel VisiMAX, le VMS de CASD. Cette formation vise à offrir une approche très complète et globale aux futurs utilisateurs, prenant en compte les éléments d’architecture, de dimensionnement ainsi que des fondamentaux indispensables comme les aspects humains, organisationnels, financiers, juridiques, éthiques et techniques.

Pour les utilisateurs déjà familiarisés avec VisiMAX, cette formation sera l’occasion d’évaluer et de mettre à jour leurs compétences afin d’optimiser la gestion du logiciel déjà déployé dans un système existant.

Cette formation, proposée en présentiel aura lieu les 17 et 18 mars prochains à la CCI du Vaucluse et les 23 et 24 mars à Veurey-Voroize (38). Elle sera reconduite avec deux sessions de deux jours : les 3 et 4 novembre à Veurey-Voroize et les 24 et 25 novembre à la CCI du Vaucluse.

  • Programme complet et inscription : www.casd.fr et www.an2v.org
  • Contact : Marie Lampreia

Tél. : 06 24 77 07 47

ml@an2v.org

 

En 2018, le Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE) avait mené la première phase d’une étude sur les métiers de la filière sécurité-sûreté corporate (SCC). Etude qui avait mis en évidence quelques constats intéressants dont vous pouvez lire un compte-rendu ici.

Le CDSE a rendu public, ce matin, la seconde partie de cette étude qui vient affiner les constats de la première.
Ainsi, l’étude confirme l’attractivité de la filière SSC pour les professionnels issus du régalien et pour les cadres d’entreprise, avec une rémunération globalement supérieure au marché* de 4 % à 15 %. Autre constat : la filière doit encore se féminiser. Ainsi, les seuls métiers féminisés à plus de la moitié (57 %) se situent à l’échelon de la « Veille-Analyse-Suivi », alimenté par des professionnels qui entrent dans la filière en tant que jeunes diplômés et via la mobilité interne de cadres d’entreprise, pour lequel les rémunérations restent au niveau du marché.

Plafond de verre
Par ailleurs, le phénomène de « plafond de verre » y est par ailleurs plus marqué qu’au sein d’autres filières métiers, en raison notamment d’un manque de reconnaissance des formations théoriques par rapport à une expérience régalienne. La filière doit donc renforcer les parcours de formation technique dédiés afin de développer l’expertise et favoriser des parcours de carrière intégrant des mobilités externes.

Enfin, les directions Sécurité-Sûreté en entreprise doivent poursuivre la professionnalisation de leurs équipes et renforcer leur capacité de leadership pour affronter des défis de plus en plus complexes. Par ailleurs, un travail important de communication et de valorisation de ces métiers doit être mené.

* Marché toutes filières de métiers, à grading équivalent.
© Getty Images

 

Intégrateurs. Sogetrel repris par ses managers


Publié le 10 févr. 2021 07:46:00

 

Annoncée fin novembre 2020, la reprise à Latour Capital de l’intégrateur en sécurité électronique Sogetrel (760 millions d’euros de CA, contre 250 millions en 2015) par son management a été finalisé, avec pour corollaire, son indépendance capitalistique.

Présent au capital de Sogetrel depuis 2018, Latour Capital, accompagné de Bpifrance, de BNP Paribas Développement et de Paluel-Marmont Capital a notamment permis au Groupe de réaliser cinq acquisitions, d’investir dans la digitalisation du Groupe et de développer l’offre de services de Sogetrel sur ses marchés (retail, la défense, le transport, l’industrie ou les services).

Pour les accompagner dans cette opération, les 120 managers-actionnaires de Sogetrel ont choisis de nouveaux partenaires financiers via un consortium d’investisseurs mené par Andera Partners et composé de Luxempart, Capza via le fonds Capza Mid Cap Expansion, BNP Paribas Développement et IDIA Capital Investissement, via le fonds LCL Croissance.

Le plan stratégique de Sogetrel sera de capitaliser sur ses excellents résultats de ces dernières années et de poursuivre son fort développement sur ses marchés en pleine expansion des infrastructures digitales et des objets connectés. Ce que confirme Xavier Vignon (notre photo), son président : « En cinq ans, Sogetrel a su s’imposer comme le leader des services aux infrastructures digitales en France. Cette opération va permettre d’étendre ce leadership tout en surfant sur les formidables opportunités offertes par la Smart City, les objets connectés et de façon générale, la poursuite de la digitalisation des entreprises et des services. »