Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sûreté et de la Sécurité

 

Coronavirus. Le point sur les salons


Publié le 18 mars 2020 12:29:38

 

En raison de l’épidémie Covid-19 de nombreux événements de la sécurité ont été annulés ou reportés. Voici une mise à jour :

• Ifsec reporté : du 8 au 10 septembre 2020

www.ifsec.events/international/

• Security & Safety prevention meetings reporté : du 15 au 17 septembre 2020

www.security-and-safety-meetings.com/

• Journées Anitec Marseille reportées : du 29 et 30 septembre 2020.

www.anitec.fr/

• Réunion AN2V « Mutualisation des dispositifs de sûreté » : annulée

https://an2v.org/reunions-thematiques/

               

 

Coronavirus. Pas de confinement pour PSM !


Publié le 18 mars 2020 12:27:37

 

Si le pays est confiné, le prochain numéro de votre magazine PSM sortira bien comme prévu tout début mai :

  • Dossier : Bien gérer Cloud et Sécurité
  • Vidéosurveillance : Voir dans le noir
  • Contrôle d’accès : Interphones et vidéoportiers
  • Intrusion : Les radars
  • Incendie : La maintenance des extincteurs
  • Risque : les Datacenters
  • Focus : Les détecteurs intrusions

Nous continuerons aussi, comme d’habitude, à informer tous les professionnels de la propreté et de l’hygiène avec notre e-newsletter bimensuelle, et vous remercions pour votre fidélité.

  • Et si vous souhaitez participer à un de nos dossiers ou articles, n’hésitez pas à contacter la Rédaction de PSM :

Christophe Lapaz

cl@protectionsecurite-magazine.fr

 

Contrôle d’accès. Naissance du SPAC


Publié le 4 mars 2020 09:32:00

 

Les acteurs du contrôle d’accès se fédèrent autour de l'association Smart Physical Access Control (SPAC) pour créer une véritable force et puissance dans la sécurité physique et logique. Sous la présidence de STid, SPAC va représenter et défendre leurs intérêts, notamment en matière de sécurité et de normalisation.

C’est afin de promouvoir le savoir-faire européen en matière de sécurité physique et logique qu'une grande majorité d’acteurs clés du contrôle d’accès se sont regroupés sous la houlette de STid, pour fonder l’association Smart Physical Access Control (SPAC). Pour le SPAC, les enjeux politiques, sociétaux et économiques démontrent l’importance pour l’Europe de se doter d’une organisation fédératrice des forces existantes pour apporter une réponse à la mise en place des opérateurs d'importance vitale dans le cadre de la loi de programmation militaire en France et de la directive européenne NIS (Network and Information Security) pour définir les OES (organismes de services essentiels), l’impact du RGPD et du décret de la Cnil sur l’authentification biométrique pour le contrôle d’accès physique, mais aussi la mise en oeuvre de l'European CyberAct, notamment sur les nouveaux schémas de certification.

Diffuser informer, former, protéger

Dans ce contexte, SPAC a défini plusieurs missions. Tout d’abord, donner accès à des informations indispensables pour identifier une cible de sécurité à la hauteur de leurs enjeux, et permettre aux entreprises d’être indépendantes et autonomes dans la gestion de leur sécurité avec des solutions ouvertes et pérennes. L’association affiche une volonté d’assurer le rayonnement du savoir-faire français et européen dans la sécurisation des solutions de contrôle d’accès physique. Par ailleurs, SPAC entend fédérer ses membres et favoriser les échanges au sein de la profession et avec les partenaires publics et privés, défendre les intérêts des acteurs de la profession au niveau international et règlementaire, mener une veille active permettant d’identifier les technologies de rupture, et anticiper les évolutions et les menaces technologiques.

Promouvoir le protocole SSCP

SPAC va enfin porter le protocole SSCP [Smart and Secure Common Protocol] au niveau international. Ce protocole assure une communication sécurisée entre le lecteur et le système de gestion, grâce au chiffrement des données (AES-128 bits) et l’authentification mutuelle avant toute communication. Son principal atout ? Sa capacité à s’adapter à d’autres interfaces que le RS485 pour répondre à un besoin d’homogénéité (interfaces USB, TCP-IP) et de renforcement des niveaux de sécurité.

Une quinzaine d'adhérents spécialisés dans la sécurité digitale ainsi que l'Alliance pour la confiance numérique (ACN) et l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) sont déjà membres de SPAC. D’autres partenaires vont également rejoindre l’association pour porter à l’international l’expertise européenne dans la sécurité digitale.

> 2 questions à Vincent Dupart, CEO de STid et président du Spac

  • Quel est l’objectif de cette nouvelle association SPAC, Smart Physic Access Control ?

L’association est née d’une volonté de travailler sur une solution d’indépendance et d’autonomie européenne sur les questions de sécurité. En échangeant avec les acteurs de la profession, nous avons décidé de nous regrouper pour mieux faire connaître notre savoir-faire et l’importance cruciale de protéger les protocoles de communication entre les lecteurs et les systèmes. L’Anssi a été la première à certifier le protocole SSCP qui répond aux enjeux de sécurité des entreprises et des gouvernements les plus exigeants. SSCP se distingue également des initiatives américaines par sa capacité à sécuriser des interfaces USB, Ethernet, etc., ce qui permet d’apporter une homogénéité en termes de sécurité multi-applicative.

  • Retrouvez l’intégralité de cet article dans PSM 258 (mars-avril 2020)
 

Pour assurer la sécurité d’un de ses postes sources implanté en plein milieu urbain, à Saint-Herblain, et protéger la population du risque incendie ou explosion, Enedis a choisi les serrures multipoints anti-souffle de Dény Security installées sur les bloc-portes Doortal. En effet, compte tenu de leur localisation en zone urbaine et pour des raisons de sécurité, les transformateurs sont enfermés dans des loges en béton. Conformément au cahier des charges, l’intégralité du poste source dispose également de portes anti-souffle qu’Enedis souhaitait sécuriser tout en conservant son organigramme mécanique existant réalisé avec des cylindres ronds Dény . Grâce à son partenariat avec Doortal, un spécialiste des portes métalliques techniques pour lieux publics et sites sensibles, le spécialiste français de la serrure a pu répondre aux exigences de son client. Le site de Saint Herblain est désormais équipé de six bloc-portes simple vantail et trois bloc-portes double vantaux coupe-feu et acoustiques 40 dB sur lesquels sont installées les serrures en applique trois points à sortie libre de Dény. L’ensemble porte Nexus et serrure garantit au poste source électrique Enedis de Saint-Herblain une résistance de deux heures en cas d’incendie et 2 tonnes/m2.

 

Incendie. Madicob exploite la marque Anelec


Publié le 4 mars 2020 09:30:00

 

Spécialiste de la conception et de la production de matériels de sécurité incendie (sprinkleurs, désenfumage…), Anelec sera donc désormais distribué par Madiboc, filiale du groupe AGP (Assistance générale de protection), qui rassemble plusieurs entités (Madicob donc, Spem, Polet, ACSI et Comtra France), dans le domaine de la sécurité incendie, et emploie une centaine de collaborateurs. Cet accord va permettre au groupe AGP de renforcer son offre produits et son positionnement en tant que spécialiste sur le marché de la lutte contre l’incendie.

Tournant stratégique

Dirigé par Frédéric Anfray, le groupe, spécialisé dans la sécurité incendie et le désenfumage naturel (fabrication, mais aussi installation, maintenance, formation, etc.), a opéré dernièrement un tournant stratégique, avec pour ambition de consolider sa notoriété locale et de s’imposer comme un acteur incontournable sur le marché francilien puis national.

Rappelons qu’Anelec propose des systèmes de détection incendie conçus pour commander le désenfumage des circulations horizontales communes des immeubles d’habitation. Ses gammes comprennent également des tableaux de détection incendie, des détecteurs autonomes, des déclencheurs, des périphériques, etc.