Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sûreté et de la Sécurité

 

Contrôle d’accès. Vauban Systems rejoint Vitaprotech


Publié le 17 juil. 2019 09:47:00

 

Le spécialiste des produits et systèmes de contrôle d’accès, Vauban Systems vient de se rapprocher du Groupe Vitaprotech. Cette acquisition, la troisième en trois mois, après celles d’ARD et de TDSi, permet à Vitaprotech de doubler sa taille dans le domaine du contrôle d’accès et d’atteindre un chiffre d’affaires consolidé de plus de 50 millions d’euros.

Cette acquisition permet aussi à Vitaprotech de compléter son offre avec des solutions de contrôle d’accès innovantes et connectées et de se renforcer sur le marché de la distribution en France et en Europe, dans la continuité du développement effectué en Angleterre, en Asie et au Moyen-Orient avec l’intégration de TDSi le mois dernier .

3 000 installateurs référencés

Créée en 2009, Vauban Systems conçoit des produits hardware et des lecteurs biométriques, édite des logiciels de supervision, tout en assurant des prestations de services techniques. Ses solutions permettent l’identification et la reconnaissance biométrique, la gestion des visiteurs via le Web, des accès payants, la reconnaissance des plaques d’immatriculation des véhicules, et autres applications. La société dispose également d’un centre de formation agréé pour les 3 000 installateurs référencés.

« Cet accord avec Vauban Systems est l'opportunité de réunir les forces d'un groupe ouvert sur l'international, avec une entreprise française en pleine croissance ancrée dans l'innovation et les solutions connectées, explique Eric Thord, président du Groupe Vitaprotech. Il existe de nombreuses complémentarités entre nos sociétés, que ce soit au niveau des développements produits, de la force commerciale et du management. Ce rapprochement s'inscrit donc naturellement dans notre dynamique de croissance qui nous positionne aujourd’hui comme leader sur notre marché. »

Nous allons nous appuyer sur des équipes, managériales et techniques, expérimentées et fidèles.

Du côté de Vauban Systems, à l’image de Jean- Claude Butel, son président, on se réjouit aussi de cette opération. « Ce rapprochement nous permet de franchir une étape essentielle pour la société, créée il y a seulement 10 ans, et d'assurer la poursuite de son développement. Le Groupe Vitaprotech connait bien les métiers du contrôle d’accès et nous avons l'assurance d'une continuité, tant pour les équipes internes que pour les clients. »

 

Le centre hospitalier de Roanne est désormais équipé des solutions de contrôle des accès de SimonsVoss qui sont venues remplacer les systèmes de fermeture existants. Avec l'agrandissement des bâtiments – et donc une plus grande circulation du personnel – il n'était pas rare que ce dernier se retrouve avec un trousseau de dix à vingt clés. De plus, les clés perdues dans la nature étaient devenues la hantise de l'établissement.

Plus de 1 000 cylindres

Le centre hospitalier est désormais équipé de 2 254 transpondeurs (supports d'identification) SimonsVoss, 1 061 cylindres électroniques de différentes tailles et 123 SmartRelais autonomes en énergie. Le SmartRelais fonctionne en tant que lecteur de contrôle d'accès et il est principalement utilisé pour les entrées de service, les portes automatiques, les ascenseurs et la porte d'entrée de la crèche. La gestion des accès se fait d'une façon rapide et confortable via le logiciel Locking System Management (LSM).

Christian Berlande, chef de service sécurité du centre hospitalier de Roanne note : « Le système de fermeture SimonsVoss est parfaitement adapté aux hôpitaux, qu'il s'agisse des bâtiments neufs, anciens ou multisites. En cas de changement d'affectation d'un local, nous n'avons plus besoin d'enlever les portes badgeuses, repeindre les murs et refaire des saignées. Il suffit de poser un nouveau cylindre sur la porte et le tour est joué ! » Avant de conclure : « Une autre valeur ajoutée de ce type de solution est que nous pouvons obtenir le listing des passages et ainsi être en conformité avec le protocole établit par la Haute Autorité de santé (HAS) en matière de sécurité et des accès à certains services. »

 

Incendie. Artemis Group acquiert Pro-Incendie


Publié le 17 juil. 2019 09:22:00

 

Artemis Group vient d’acquérir le cambrésien Pro-Incendie, spécialiste de la protection incendie. Artemis Group accélère ainsi son développement et renforce l’activité de sa filiale dédiée à la protection incendie : Artemis Fire and Safety qui jouit de quatre certifications Apsad en installation et maintenance (R4, R5, R17 et R16).

Pro-Incendie (pas trouvé de site) est très présente au-delà du Cambrésis et des Hauts de France, puisqu’elle couvre également les territoires d’Île-de-France et la région Rhône-Alpes.

Créée en 1997, Artemis Security, alors spécialisée dans la sécurité humaine, est devenue Artemis Group en 2014. La société structure son offre autour de ses différentes filiales dont les métiers s’articulent autour de six missions : l’accueil, la sécurité humaine, la sûreté, la malveillance, la sécurité incendie et la formation. Artemis Group emploie aujourd’hui 1 500 collaborateurs et réalise 30 millions d’euros de CA.

 

L’opérateur de téléphonie et spécialiste de la sûreté des entreprises et des collectivités CTV se porte bien. Disposant désormais de cinq agences, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 12,6 millions d’euros, en progression de 6 % par rapport à l’exercice précédent. Avec pour objectif de le doubler dans les cinq ans qui viennent. L’entreprise qui fête ses cinquante ans cette année, profite de la tendance actuelle à l’installation de caméras thermiques sur des sites privés comme publics.

CTV réalise environ 30 % de son CA avec les collectivités. Ainsi, le dernier marché public remporté est celui de Nantes (ville et métropole, 200 sites concernés). Cependant, c’est avec les entreprises privées que CTV réalise la majorité de son activité dédiée à la sûreté. Parmi ses références : Sodebo, Cointreau, Scania Angers ou encore la Laiterie de Montaigu.

« Cette année, nous venons d’élargir notre offre avec le référencement de caméras thermiques. Nous avons référencé une gamme performante à prix compétitifs, ce qui correspond bien à la démocratisation en cours. Les demandes sont en progression de 30 % en 12 mois, et proviennent de tout type d’organisations quel que soit leur domaine d’activité et dimension », explique Bernard Boucard, directeur commercial sûreté.

 

Sur le thème de la confiance en matière de sécurité et de sûreté, le CDSE LAB, laboratoire d’idées du Club des Directeurs de Sécurité et de Sûreté des Entreprises, a réuni plus de 500 décideurs lors de la deuxième édition de L’Odyssée CDSE Lab, en partenariat avec Thales et ESCP Europe.

Pendant une heure et demie, plus de 500 décideurs ont découvert les projets et innovations d’une quinzaine de startups françaises et européennes ayant de potentielles applications en sécurité-sûreté : Effency, HCorpo, Heropolis, Immersion 4, Marmelade, OVH, Sindup, TalentCoin, Ugosafe, ValYooTrust (pas trouvé lien) ou encore Veesion .

Les participants ont pu apprendre à développer de nouveaux réflexes pour faire face à des problématiques désormais quotidiennes – de la gestion de l’identité en ligne aux enjeux de la blockchain et aux risques liés aux fake news – et pouvant altérer leur confiance dans les nouvelles technologies.

Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur et invité d’honneur du CDSE Lab : « J’ai pu voir ici un certain nombre de dispositifs qui permettent d’offrir à la fois des possibilités d’investigation et des techniques de protection renforcée au profit des entreprises et des administrations. Cela fait partie de la réflexion globale que nous menons pour mieux assurer la protection de nos concitoyens. »