Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

CONTRÔLE D’ACCÈS. Idemia rejoint Spac


Publié le 10 mars 2021 10:23:16

 

« Idemia s’est imposé comme le leader de “l’identité augmentée”, explique Nicolas Raffin (notre photo), vice-président marketing en charge de la division terminaux biométriques chez Idemia. Nous concevons, développons et fabriquons une très large gamme de solutions qui vont du contrôle d’accès biométrique aux documents d’identité, en passant par les moyens de paiement, les systèmes de contrôle d’identité aux frontières, etc. En matière de contrôle d’accès, le badge d’identification est sans doute un “must have” auquel les directeurs sécurité sont attachés : mais il peut être cloné et volé. La biométrie permet de se prémunir efficacement contre ces risques. Pour cela, nous proposons une gamme de terminaux biométriques. »

Le leader du contrôle d’accès biométrique

Partant de ce constat, Idemia veut porter la bonne parole en matière de contrôle d’accès biométrique également en France. « On entend souvent dire que le développement et le déploiement des systèmes biométriques sont bridés, en France, par des contraintes réglementaires, poursuit Nicolas Raffin. Ce n’est pas tout à fait vrai. La biométrie n’est pas en soi interdite par la Cnil, c’est sa justification et les conditions de son déploiement qui doivent respecter certains principes. Sur notre site de La Défense, nous avons installé, en accord avec les règlements encadrant en France la biométrie, nos propres terminaux de contrôle d’accès biométriques utilisés au quotidien par nos collaborateurs. »

Le Français a même fait de son siège social une des vitrines du contrôle d’accès biométrique puisqu’il y reçoit quotidiennement des utilisateurs, intégrateurs ou installateurs. Le vice-président marketing conclut : « Ces débats autour du contrôle d’accès, des technologies employées, de leur sécurisation… sont autant de raisons qui nous ont conduits à rejoindre Spac*. »

> 2 questions à Nicolas Raffin, vice-président marketing chez Idemia

  • Pourquoi avoir décidé de rejoindre le groupement Spac ?

La création de Spac et les travaux qu’il mène vont dans le bon sens et répondent aux attentes du monde du contrôle d’accès. Par exemple, le fait de vouloir promouvoir le protocole SSCP**, comme une alternative au protocole américain OSDP***, est une bonne chose. Spac, par ailleurs, s’est donné pour objectif de porter le savoir-faire français et européen en matière de contrôle d’accès. Un leader comme Idemia, qui fabrique ses lecteurs en France sur notre site près de Rouen, se devait donc de soutenir cette initiative et de participer aux travaux des groupes de travail du Spac.

  • La biométrie, souvent décriée, est-elle l’avenir du contrôle d’accès tel que l’entend Idemia ? […]
  • Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans PSM 264 (mars-avril 2021).

* Smart Physical Access Control.

** STid Secure Common Protocol

*** Open Supervised Device Protocol

 

Partager l'article