Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Terrorisme et sécurité quotidienne. Les Français n’ont plus confiance…


Publié le 2 déc. 2020 11:56:30

 

Triste constat : la dernière édition du « Baromètre Fiducial de la Sécurité des Français » * fait apparaître une baisse significative de la confiance accordée au gouvernement notamment en matière de menaces terroristes. Dans ce domaine, la confiance atteint ce trimestre le niveau le plus bas jamais enregistré depuis sa création en 2016 : seuls 26 % des Français ont encore confiance dans le gouvernement pour les protéger de la menace terroriste, une baisse de 7 points en une semaine et de 18 points en trois mois.

Par ailleurs, en ce qui concerne la capacité du gouvernement à assurer la sécurité du quotidien, 21 % lui accordent encore leur confiance pour assurer leur sécurité́ en matière de délinquance, cambriolage et agression.

Défiance générale d’autant plus problématique que le sentiment d’insécurité́ des Français reste au plus haut. 67 % d’entre eux se sentent souvent ou de temps en temps en insécurité́, un niveau équivalent au record enregistré en juillet dernier (68 %).

Présence renforcée des forces de l’ordre

Les transports (62 %), la rue (56 %), les gares et aéroports (48 %) ou encore les centres commerciaux (39 %), sont les lieux dans lesquels le sentiment d’insécurité des Français est particulièrement élevé. Ils déplorent que les forces de l’ordre ne soient pas suffisamment présentes et visibles. Ce manquement se fait particulièrement ressentir dans les quartiers difficiles (83 %) et la nuit (80 %). Les Français estiment également que les forces de l’ordre sont insuffisamment présentes à proximité́ des écoles (61 %), proche de chez eux (60 %) et autour des lieux de cultes (57 %). Ils reconnaissent une présence suffisante uniquement lors d’évènements rassemblant du public et sur les lieux touristiques.

Enfin, 71 % des personnes interrogées sont favorables à ce que les policiers municipaux soient habilités à délivrer ces amendes forfaitaires. Et 43 % estiment que cette mission peut être déléguée aux agents de sécurité.

* Enquête réalisée par Odoxa pour Fiducial

© Getty Images

 

 

Partager l'article