Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Incendie. Araani s'impose dans la détection incendie par vidéo


Publié le 27 janv. 2021 15:27:12

 

Le belge Araani est devenue en moins de six ans leader sur le secteur de la détection incendiepar vidéo. Malgré une année difficile en raison de la crise sanitaire, elle continue sa politique d’innovation avec de nouveaux produits sur 2021 et cherche à embaucher des profils ingénieurs hautement qualifiés pour étendre sa couverture au niveau mondial. Pieter Claerhout (notre photo), son CEO, a répondu aux questions de PSM.

  • PSM : Comment Araani a traversé l’année 2020 ?

Pieter Claerhout : Comme beaucoup d’entreprises, l’année a été difficile, non pas par manque de projets ou d’opportunités commerciales, mais par la difficulté que nous avons rencontrée pour le recrutement de nouveaux collaborateurs. Nous avions prévu sept recrutements, mais nous n’en avons réalisé que cinq et sommes toujours en recherche de profils ingénieurs pour rejoindre nos équipes de R&D et de développement commercial. Nous avons néanmoins ouvert des bureaux à Dubaï et au Maroc, notre technologie suscitant un fort intérêt dans ces régions du monde.

  • PSM : En quoi votre technologie se distingue-t- elle des autres détecteurs incendie ?

Pieter Claerhout : C’est une technologie véritablement innovante qui présente un intérêt pour les industries pétrochimiques ou le secteur du recyclage. Nous utilisons des logiciels d’analyse vidéo extrêmement élaborés sur des caméras visibles pour la détection de fumée ou de flammes. Avec des détecteurs traditionnels, il faut attendre que la fumée atteigne les capteurs. Dans l’industrie, par exemple, sous de grandes hauteurs de plafond, cela peut prendre beaucoup de temps et le déclenchement de l’alarme peut être relativement tardif. Avec notre système, pas besoin de contact, ce qui signifie que le déclenchement est très rapide et l’opérateur peut immédiatement voir sur la vidéo de contrôle le lieu de départ de la fumée. En revanche, cette technologie demande des caméras de haute qualité et une installation précise. C’est la raison pour laquelle nous avons un partenariat étroit avec Axis Communication qui dispose des caméras les plus performantes pour ce type d’application. Une des exigences est, notamment, de pouvoir capter des fumées sous de très faibles luminosités, 5 lux, avec une bonne qualité d’image.

  • PSM : Quelle est votre cible essentielle ?

Pieter Claerhout : Nous touchons prioritairement des secteurs au sein desquels la détection précoce est vitale. Elle est particulièrement fine dans des lieux où la luminosité est faible et non uniforme. L’intérêt pour nos solutions est particulièrement fort dans des secteurs comme l’industrie, le secteur des déchets et du recyclage, confronté très régulièrement à des incendies, et tout particulièrement en France, les bâtiments historiques.

  • PSM : Comment procédez-vous pour la commercialisation de vos caméras ?
  • Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans le dernier PSM 263 (janvier-février 2021).
 

Partager l'article