Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

160 millions pour la sécurité sur le réseau du Stif


Publié le 29 mars 2017 14:44:00

 

Récemment, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France et du Stif (Syndicat des transports d'Île-de-France), a présenté un vaste de plan d’investissement pour renforcer la sécurité dans les transports en commun. Parmi les orientations retenues, le projet prévoit le déploiement de moyens et d’équipements complémentaires en Grande couronne (par exemple, des agents de sûreté seront déployés dans les réseaux de bus et la vidéoprotection installée dans les gares routières). Il comprend également, le déploiement d’équipes de cynophiles pour détecter plus rapidement d’éventuelles menaces d’attentat.

Tout cela aura un cout élevé… Le Stif va donc devoir investir 130 millions d’euros pour la présence humaine (tous réseaux), 20 millions pour les équipements de sûreté (vidéoprotection notamment), 7 millions pour la gratuité des transports pour la police de Grande couronne et 4 millions pour mettre en place des brigades cynophiles sur les lignes de train.

Les mesures retenues impliquent aussi le recrutement de 200 agents de sûreté pour les bus en grande couronne (10 millions sur 4 ans), qui pourront effectuer des rondes dissuasives et intervenir en cas d’incivilités. Parallèlement, la vidéoprotection sera renforcée avec l’objectif d’avoir 100 % des bus de grande couronne vidéo-protégés en 2018, 100 % des trains vidéo-protégés d’ici 2021 et 70 gares équipées en 2017.

Par ailleurs, 20 brigades de cyno-détection sont en cours de déploiement sur le réseau SNCF et permettent d’effectuer des « levées de doute » en cas de colis ou bagage suspect plus rapidement : en 5 à 15 minutes au lieu d’une heure actuellement *.

Valérie Pécresse a également pris l’initiative de regrouper toutes les forces de sécurité sous l’autorité de la préfecture de police d’ici 2019, soit un PC sécurité unique.

* Sur le réseau SNCF, le nombre de sacs oubliés a connu une hausse de 122 %, soit plus de 1 500 interventions par an depuis 2014.

 

Partager l'article