Toute l'actualité de la Sûreté et de la Sécurité

Actualités

Vidéosurveillance 21 juin 2022 11:56:22

« Caméras augmentées » : le projet de la Cnil

La Cnil qui s’inquiète de l’augmentation significative du recours à des dispositifs de vidéo dite « intelligente » ou « augmentée » dans les lieux ouverts au public, fait des propositions pour encadrer l’usage de ce type de caméras.

On le sait, les caméras intelligentes, que la Cnil qualifie de « caméras augmentées », sont régulièrement au cœur de l’actualité. D’ailleurs, la Cnil, après avoir lancé une consultation publique – close le 22 mars dernier – souhaite que tous les acteurs concernés par le recours aux caméras dites intelligentes réfléchissent à leurs usages, les questions que cela pose en matière de libertés individuelles et publiques…

En effet, les solutions de vidéosurveillance utilisent aujourd’hui des logiciels de traitement automatisés des images. Ces logiciels « permettent d’extraire diverses informations à partir des flux vidéo qui en sont issus, explique la Cnil. Ces dispositifs sont susceptibles d’être utilisés par tout type d’acteurs, publics comme privés, en particulier dans la rue ou des lieux ouverts au public pour satisfaire des objectifs divers tels que l’amélioration de la sécurité des personnes ou des biens, l’analyse de la fréquentation d’un lieu ou encore des opérations de publicité. »

Principes communs et norme

C’est pourquoi, la Cnil a publié un projet de position concernant le déploiement de ces dispositifs dans les espaces publics. Dans ce document, la commission fait plusieurs propositions. Dont :

  • Que soient définis des principes communs applicables à tous les dispositifs de vidéo « augmentée ». Ainsi, « dans la mesure où les dispositifs de vidéo « augmentée » captent et analysent des données, en particulier des images qui permettraient d’identifier des personnes, leur utilisation et les traitements de données qu’ils impliquent doivent respecter l’ensemble de la réglementation applicable en matière de données à caractère personnel (c’est-à-dire le RGPD et la loi Informatique et Libertés). »
  • Que soit définie une norme autorisant et encadrant la plupart des types de dispositifs.

Photo d’illustration © Getty Images

A lire également

Sur le même sujet

Vidéo du mois

SO-BEAM, LA NOUVELLE BARRIÈRE INFRAROUGE SORHEA

Annuaire

Trouvez les prestataires de Sûreté et de la Sécurité

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur la Sûreté et la Sécurité.