Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Sécurité urbaine. Spie équipe Leipzig


Publié le 13 févr. 2019 20:15:00

 

L’année dernière, Spie a mené à bien l’extension du réseau numérique d’alerte de l’agglomération de Leipzig. Ces six nouvelles installations, situées à Naunhof, Borna, Deditzhöhe, Kühnitzsch, Podelwitz et Leipzig, permettent aux centres de secours et aux unités de protection civile d’être alertés plus rapidement en cas d’urgence.

Six nouveaux relais d’alerte

Sur demande de l’agglomération de Leipzig, le réseau numérique d’alerte dédié aux services d’urgence a été placé sous la responsabilité de la régie municipale Rettungsdienst und Brandschutz Landkreis Leipzig. Ce système comprend 3 610 récepteurs mobiles (tels que des pagers) et environ 300 déclencheurs d’alarme. Mais pour atteindre les zones à faible couverture radio, la régie municipale a recours depuis plusieurs années à des dispositifs numériques d’alerte (DAU). Ces derniers sont répartis sur l’ensemble de l’agglomération. Ils permettent de relayer les signaux d’alerte depuis le centre d’opérations de Leipzig vers les services de secours. Ainsi, dans l’optique de toujours améliorer les délais d’intervention, Spie Fleischhauer a été désignée pour installer six nouveaux dispositifs numériques d’alerte fournis par Spie Deutschland & Zentraleuropa.

De la planification à l’intégration

En raison de leur faible couverture radio, six localités pouvant bénéficier de relais d’alerte ont été identifiées par Spie au printemps 2018. Après avoir obtenu les autorisations requises, le Groupe a installé et programmé les nouvelles unités, avant de les intégrer au réseau d’alerte existant. Michael Hartung, directeur de la division ICS (Information & Communication Services) de Spie Deutschland & Zentraleuropa, explique : « Le déploiement des relais numériques d’alerte et de leur support technique est une tâche exigeante. Leur intégration au réseau d’alerte existant doit passer par le biais d’une liaison radio. Peu d’entreprises sont capables de proposer un portefeuille aussi complet de services à partir d’une seule source. »

Une collaboration ancienne

Spie travaillait déjà avec le prédécesseur de la régie municipale, le Rettungszweckverband Grimma. « Dès 1996, nous avons participé à la conception du réseau numérique d’alerte dans le district de Leipzig, puis nous avons déployé les premiers relais numériques d’alerte et poursuivi le développement du réseau, notamment en le faisant évoluer afin de respecter les dernières normes, poursuit Michael Hartung. SPIE a installé la dernière génération de relais numériques d’alerte (DAU ITC 2100) qui, associés à la procédure Express-Alarm, effectuent le cryptage nécessaire des données à la vitesse maximale permise par le réseau. » Avant de conclure : « Les organismes publics qui mettent en place ces systèmes pour de longues périodes attendent de leurs prestataires qu’ils prennent en compte leurs exigences techniques, mais aussi qu’ils soient vigilants sur la durabilité et la sécurité de l’investissement. »

 

Partager l'article