Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Lutte contre le feu. Sécurité incendie flambant neuve à Chartres


Publié le 23 juin 2020 16:28:00

 

La ville de Chartres a lancé un projet de pôle administratif qui comprend la réhabilitation incendie de l’Hôtel Montescot et la construction neuve de 12 000 m² de surface tertiaire. Il regroupera ainsi en un seul lieu les dix-neuf guichets d’accueil du public de la Ville de Chartres, de Chartres Métropole, du CCAS et de Chartres Habitat, actuellement répartis sur onze sites différents.

Siemens a équipé les bâtiments de sa nouvelle gamme de détection incendie et de mise en sécurité Sinteso comprenant une centrale de mise en sécurité FC2060 équipée de 12 bus et des détecteurs incendie sans fil. Cette technologie est bien adaptée à ce type d’établissement et présente notamment l’avantage de ne pas nécessiter la percée de saignées dans les murs pour faire passer des câbles, épargnant ainsi les moulures et les peintures d’origine. Par ailleurs, et afin d’éviter tout dommage dans les espaces classés, Siemens a privilégié un système de compartimentage pour éviter la propagation d’un éventuel incendie.

Redémarrage des process immédiat

Pour les sous-sols où sont stockées les archives ainsi que pour les salles informatiques, Siemens a proposé un système d’extinction automatique à l’azote avec sa solution Sinorix CDT avec vannes directionnelles pilotée par une centrale XC1003. Cette solution agit sur le feu par réduction de la teneur en oxygène et est beaucoup moins destructrice que la diffusion d’eau, par exemple.

Philippe Charlot, directeur des solutions extinction chez Siemens et président du Gifex, explique : « La solution utilisée pour l’extinction automatique par gaz azote dans les salles des archives et les salles informatiques est simple, efficace, propre pour l’environnement. Elle est de plus non dangereuse pour l’homme aux niveaux de concentrations requises pour l’extinction d’un feu et ne provoque pas de dégât sur le matériel informatique et sur les archives. Le redémarrage des process est quasi immédiat et n’engendre pas de graves pertes d’exploitation. De plus, c’est une solution pérenne qui utilise le gaz azote comme agent extincteur (78 % dans l’air). »

 

Partager l'article