Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Groupements professionnels. L’ADMS rejoint la FFPS


Publié le 29 oct. 2019 15:27:00

 

Il y a quelques semaines l’Association nationale des métiers de la sécurité (ADMS), présidée par Danièle Meslier, a rejoint la Fédération française de la sécurité (FFSP), dont Claude Tarlet est le président.

« C’est un moment important dans la vie de l’ADMS, souligne Danièle Meslier. Une étape importante pour nos adhérents et pour l’évolution de notre association. Rejoindre la fédération dirigée par Claude Tarlet va nous permettre de travailler avec toutes les organisations qui font partie de la FFSP. »

Concrètement, désormais, l’ADMS va pouvoir participer à différents groupes de travail qui lui permettront d’échanger avec d’autres professionnels des métiers de la sécurité. « Cela correspond à l’ADN de l’ADMS qui depuis vingt ans, en rassemblant des membres venus de tous horizons, cherchent à faire dialoguer tout le monde, sur les sujets qui concernent la vie de nos métiers, et aider à l’émergence de la sécurité de demain. Nous allons retrouver à la FFSP ce même désir de discuter, d’échanger sur des sujets qui nous tiennent aussi à cœur, et depuis de longues années, comme la lutte contre le travail illégal dans nos métiers et filières », ajoute Danièle Meslier.

Déjà des projets

Si pour accueillir des organisations professionnelles autres que celles issues de la sécurité privée, la FFSP a dû changer dernièrement ses statuts, l’ADMS va continuer à mener sa vie propre. « Nous allons en effet poursuivre notre travail afin d’apporter des réponses concrètes aux besoins et problématiques de terrain de nos adhérents. Mais nous allons aussi travailler conjointement avec la FFSP pour animer la vie de notre secteur. Nous avons ainsi déjà validé un atelier sur le Livre blanc de la sécurité intérieur qui se tiendra d’ici fin 2019. Et d’autres sont à l’étude », conclut Danièle Meslier.

  • La parole à Danièle Meslier, présidente de l'ADMS

« Nous rejoignons la fédération en tant que membre associé. Ce qui va nous permettre de rejoindre l’écosystème des métiers de la sécurité, tout en gardant notre indépendance, à laquelle nous tenons beaucoup et qui a souvent fait notre force. Cela va nous permettre d’aller à la rencontre d’autres professionnels, représentant leurs métiers et savoir-faire, et de réfléchir au futur de notre profession. Surtout à l’heure actuelle où le monde de la sécurité connaît d’importants changements. Le travail illégal est un vrai fléau. Il faut continuer à se battre. Mais l’ADMS va se lancer dans d’autres actions comme celle de la représentativité patronale. Un sujet très important à l’heure où de nombreux groupements professionnels se rapprochent. »

 

Partager l'article