Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Vidéosurveillance : Le Bon Marché retient March Networks


Publié le 10 oct. 2014 10:59:00

 

Dans le cadre de la remise à plat de son installation de vidéosurveillance, la célèbre enseigne parisienne a fait appel au savoir-faire du Canadien March Networks, qui a fourni au grand magasin une installation vidéosurveillance haut-de-gamme.
Il y a deux ans et demi, le Bon Marché a décidé d'entièrement rénover son système de vidéosurveillance et son outil de contrôle d'accès. L'ancienne installation vidéo, analogique, était devenue totalement obsolète. Autre souci : elle se composait de plusieurs systèmes de marques différentes... Il fallait revoir le tout et aller vers plus de simplicité pour plus d'efficacité. Le Bon Marché, sous la direction de son directeur sécurité sûreté, Richard Garrucho, a donc déposé ses 300 caméras pour les remplacer par des caméras March Networks. « March Networks, dans le cadre de ce chantier, nous a contactés sans connaître l'appel d'offres. Il nous ont présenté leurs solutions et nous ont proposé – ce qui a grandement joué en leur faveur – de mettre en place dans le magasin, pendant quelques jours, une maquette composée d'un serveur et de trois caméras. Nous avons ainsi pu tester l'efficacité de leurs solutions, explique Richard Garrucho. Nous avons été rapidement convaincus et avons opté pour l'installation de serveurs dotés de 32 entrées (16 analogiques et 16 numériques), ce qui nous a permis de migrer tranquillement vers le tout numériqe ».
Autre atout de l'offre March Networks : ils ont été capables de proposer des caméras fixes permettant de concevoir un réseau de surveillance tel que le souhaitait le responsable sécurité sûreté du grand magasin. « Je voulais me passer des caméras mobiles PTZ – qui ont un angle mort quand elles arrivent en bout de course – pour les remplacer par des caméras fixes dont tous les angles de vision se croisent afin de ne laisser aucun espace hors de notre champ de surveillance. Cela a certes coûté plus cher puisqu'à titre d'exemple, nous devons déployer 90 caméras – 15 mobiles et 75 fixes – pour une surface de de 3.200 m2 - mais c'est, selon moi, la solution la plus efficace pour lutter contre la démarque inconnue ».
« L'installation vidéo était obsolète, se rappelle Bob Klein, Account Manager Benelux - France chez March Networks. Il nous a fallu repenser entièrement l'installation pour fournir une solution de vidéosurveillance digne de ce nom au magasin et à Richard Garrucho. Nous leur avons livré nos petites caméras nano-dômes d'un diamètre de 10 cm et de 3 cm de haut. Elles se fondent dans le décor discrètement, tout en restant assez visibles pour dissuader les voleurs et rassurer la clientèle du magasin ». Les faits semblent accréditer les dires de Richard Garrucho puisque depuis le déploiement du nouveau maillage vidéo, la démarque a été divisée par 3 !

 

Partager l'article